APPEL AUX PARTIS POLITIQUES :
RACONTEZ-NOUS UN MONDE

 

Les signataires lancent un appel à tous les partis politiques belges : rompre avec le discours convenu et rédiger une histoire, pourquoi pas une utopie, à travers laquelle ils raconteront à leurs électeurs et électrices potentiel.le.s le monde qu’ils imaginent. Car il est temps de renouer avec l’imagination et la narration pour revivifier la politique et la « chose publique ».

Le discours de la politique s’est petit à petit mué en « communication », en petites phrases plus ou moins assassines, en slogans plus ou moins éculés. Un discours que de plus en plus de gens perçoivent comme un tissu troué de mensonges, un écran de fumée. Du « blabla ». Un discours qui joue sur nos peurs, nos frustrations, nos réflexes de repli et qui nous empêche d’imaginer l’avenir.

Dans ses récents essais (Sapiens ou Homo Deus), Harari rappelle l’importance des ordres imaginaires, de ces mythes qui ont permis à l’humanité d’exister en inventant, de ces histoires qui lui ont permis de faire son Histoire. L’imagination a précédé la réalité, pour ce qui touche à l’humanité. Nous avons inventé les droits humains avant de fonder la démocratie. Mais l’ordre imaginaire, le récit sur lequel notre société s’est bâtie ne fonctionne plus. Les gens n’y croient plus.

Toute le monde s’attend à ce que chaque parti, durant la campagne qui s’ouvre, présente un programme, fasse des promesses, tente de discréditer ses adversaires et d’attirer les indécis. Mais personne ne s’attend à ce que les partis fassent rêver, ou au moins imaginer. Aucun de nous ne s’attend à ce que les partis proposent un récit mobilisateur qui nous donnera envie de nous retrousser les manches et de collaborer à la mise en œuvre de ce monde nouveau dont nous avons pourtant tellement besoin.

 

Alors, nous avons décidé de vous lancer un défi.

 

Nous invitons tous les partis politiques belges à écrire une histoire, dans laquelle chacun nous proposera sa vision du futur. Une vraie fiction, avec une intrigue, des personnages, un incident déclencheur, un climax… Parce que si nous croyons à l’imagination au pouvoir, nous voulons que le pouvoir soit imaginatif. Un pouvoir qui nous fait rêver pour pouvoir, ensemble, créer l’avenir.

Si les réactions sont positives, les textes seront présentés, discutés et mis en perspective lors d’un événement public et/ou sur une plateforme Internet.

Prenez cet appel au sérieux ; ses résultats pourraient avoir un impact que vous ne soupçonnez pas, tant l’indispensable narration du monde est sortie de vos préoccupations…

 

Concrètement

 

Le texte fera entre 5 et 10 pages maximum.

Il sera rédigé dans la langue du parti, idéalement accompagné d’une traduction de qualité littéraire dans au moins une autre langue nationale (les deux autres si possible).

Son écriture peut être confiée à n’importe qui ; ce qui importe, c’est qu’il reflète fidèlement les choix et les projets du (ou des) parti(s) qui le présente(nt).

Il doit être envoyé au plus tard le  7 avril.

Premiers signataires

Nicolas Ancion

Olivier Antoine

Philippe Bernard

Véronique Bragard

Emmanuelle Bribosia

Yves Cartuyvels

Stanislas Cotton

Laurent de Briey

Jean De Munck

Thomas Dedieu

Dries Deweer

Patrick Donnay

Marie Dufrasne

 

Frédéric Dussenne

Vincent Engel

Bernard Felz

Christine Frison

François Gemenne

Jean-Luc Gustin

Mileen Janssens

Pierre-Joseph Laurent

Jacques Liesenborghs

Michel Lisse

Claire Lobet

Silvia Lucchini

 

Amaury Duhoux

Baudouin Meunier

Colette Nys-Mazure

Grégoire Polet

Jean-François Raskin

Jean-François Rees

Xavier Renders

Michel Robert

Muriel Sacco

Marcel Sel

Olivier Servais

Manuel Sintubin

 

Philippe Sireuil

Jean-Marc Sparenberg

Wally Struys

Benoît Thirion

Edoardo Traversa

Nicolas Vadot

Beatrice Van Bastelaer

Tania Van Hemelryck

Bruno Van Pottelsberghe

Philippe Van Vlaenderen

Michel Visart

Elise Degrave

 

Share This